« Ici c’est l’aquarium, dehors c’est l’océan » | Matei Focseneanu

Le besoin de liberté a amené ma famille à fuir le communisme roumain. Ce besoin est toujours présent et guide aujourd’hui ma pratique. Il m’amène à promener mon œil aux extrêmes, à explorer les marges. Dans ce projet la marge est la prison, plus spécifiquement celle destinée aux femmes. Prison dont l’aspect soi-disant réadaptatif semble trop souvent éclipsé par le côté purement punitif de l’incarcération. A l’abri des regards, celle-ci sape lentement mais sûrement l’image de soi et l’identité sociale des détenues.

Chute libre | Benoit Gomez

Entre Octobre 2018 et avril 2019 j'ai photographié des habitants du "Babanne" dans leur quotidien, en marge du monde social. Dans ce grand squat du quartier Garibaldi à Lyon, subissant de plein fouet pauvreté et discriminations, les habitants du "Babanne" se sont organisés tant bien que mal pour un vivre ensemble. Dès le début et durant tout le reportage, j'ai cette étrange sensation de chute. C'est ce que je documente : une chute libre et collective dans laquelle chaque protagoniste connait la fin.

Les gens invisible - le fantôme de la république | Jin Tian

Je suis né dans une petite ville au sud de la Chine dans le courant des années 80, période durant laquelle la politique de l’enfant unique fut la plus stricte. Il était courant d’entendre résonner les hurlements des nouveaux-nés abandonnés aux entrées des gares et des hôpitaux. Un après-midi, lorsque j’étais enfant, mon père m’emmena à l’hôpital à cause d’une forte fièvre. Les couloirs empestaient le désinfectant. Non loin de moi, j’aperçu posé sur une chaise un nourrisson mort enveloppé d’un tissus en lambeaux.

Les inconnues | Alessandra Calo

The work was born as a tribute to Anna Atkins and Constance Fox Talbot, the first women who were adopting the photography medium to make illustrated books. The study of their work gave me the opportunity to research and use the first printing techniques such as calotype and cyanotype. The project is also a tribute to female beauty, the protagonists of the pictures are unknown people images found on the website. The project is also my personal reflection about the concept of “latent image”.

Littoral Marseille | Élise Llinares

Littoral Marseille est une série qui documente, sous forme de puzzle, une étroite bande de terre : 17 km de long de l’Estaque à Endoume, quelques dizaines de mètres de large, toujours au plus près de la mer. Mais la mer, à Marseille, n’est pas centrale ni touristique contrairement à ce qu’on aurait pu penser. Le centre, c’est le Vieux Port et la Canebière, non pas le Chemin du littoral dissimulé sous une autoroute. Ainsi, on ne voit la mer que par instant : au sud, il faut prendre des ruelles et passer sous des portiques pour apercevoir des criques bleues et des maisons somptueuses.

Future Rust, Future Dust | Loïc VENDRAME

This long-term documentary project across several countries around the world aims to analyze the urban and architectural impact of the last world financial crisis and the burst of the real estate bubble.
Through a "concrete tsunami" exploration of ghost cities, aborted tourism projects, unused infrastructures, or roads leading to nowhere, this project plunges us into a post-apocalyptic atmosphere, vestige of this modern age mixing economic failures, corrupt elected officials, megalomaniac investors and dreams of home-ownership.