Lire l'air | Alessandra Carosi

Comment, pour un occidental, traduire et exprimer le moi japonais sans en perdre le sens ? Comment décrire les fleurs d’une composition ikebana ? Quels sont les mots pour raconter l’échange entre Japonais ? Au-delà de l’anthropologie, Alessandra Carosi, européenne et italienne, nous parle d’un Japon des plus intimes. Celui que l’on ne dit pas. Celui qui ne se dévoile jamais. Car même une fleur ne vous dira pas ce qu’elle vous présente : 言わぬが花。Alessandra Carosi parvient ainsi par la photographie à décrypter la gestuelle nippone. Sans discours superflus, ses images déroulent les vrais rapports humains, ceux que l’on ne formule pas car la pensée du regard voit ailleurs. La photographie perçoit au-delà des mots. 

Elle est alors cette façon si japonaise de lire l’air : 空気を読む. 

La photographie avec Alessandra Carosi, c’est l’esprit 気 du Japon que cet art de l’instant capture si bien.

Thumbnail
Comment, pour un occidental, traduire et exprimer le moi japonais sans en perdre le sens ? Comment décrire les fleurs d’une composition ikebana ?