Dans l’armée française, la Légion Étrangère est un corps à part. Un des meilleurs au monde mais aussi un des plus dur. Composée d’engagés volontaires étrangers de 140 nationalités différentes, elle est régie par ses propres règles de tradition et animée d’un très fort esprit de cohésion.

Les hommes qui la composent sont donc difficiles à approcher en profondeur. Le 2ème Régiment Etranger de Parachutiste (REP) m’as pourtant permis de le faire en m’ouvrant ses portes pendant un an et demi.

De Calvi au Mali, des jeunes volontaires étrangers fraîchement engagés jusqu’aux anciens du régiment. Je tente de suivre et de comprendre le fil invisible du quotidien, qui conduit ces soldats à faire de l’île de Beauté leur Patrie, de Calvi leur capitale, du départ en Mission Opérationnelle leur raison d’être et du 2ème REP, leur éternelle famille. 

Depuis sa création en 1948, ce régiment d’élite est envoyé sur tous les champs de bataille où sa dimension aéroportée le rend nécessaire. Il est installé depuis 50 ans à Calvi, en Corse, et fait désormais partie du paysage local.