Entre le Béton | Tang Nanjing

La série Entre le béton a été réalisée dans le Val-de-Marne où Tang Nanjing a arpenté l’environnement des logements sociaux en béton construits dans les années 60-70 et érigés alors en modèle social d’urbanisme et de progressisme. De ces structures monumentales de béton Tang Nanjing relève l’anachronisme et l’obsolescence dans notre société contemporaine.  Elle les regarde toutefois avec une certaine tendresse, fascinée par les similitudes entre les banlieues de Chine dont elle est originaire et les formes architecturales et l’atmosphère des banlieues françaises. Tang Nanjing inventorie des parcelles de ces bâtiments bruts,  à la fois surréalistes et dystopiques, qui constituent pour elle un immense terrain de jeu par leurs vocabulaires photographiques d’échelles, de motifs et d’espaces. 

Thumbnail
En tant que matériau de construction bon marché, le Béton-brut a été largement utilisé pour résoudre le problème de la pénurie de logements après guerre. Ses caractéristiques brutes, originales, simples et sans prétention s'expriment pleinement. Ces bâtiments ressemblent à un "nouveau type de pierre"ou à une montagne et à une forêt, et les ensembles qu’ils forment sont isolées, pareils à une réserve naturelle.