Du Gaz sous la Toundra | Charles Xélot

La Ligne de rupture de Charles Xélot explore les changements sociaux et environnementaux de la péninsule de Yamal dans l’Arctique russe. Le photographe s’intéresse à la notion de limite et de frontière, dessinant des parallèles entre des domaines habituellement distincts.

Le paysage de la toundra, autrefois parcouru par des troupeaux de rennes et leurs éleveurs, les Nenets, est maintenant rempli de pipelines et de torchères. 

Les pétroliers et les brise-glaces naviguent le long de la côte, illuminant la nuit et expédiant le gaz extrait dans le monde entier. L’industrie de l’Anthropocène prolonge une histoire contemporaine, celles des enjeux géo-politique et économique, des défis techniques et humains. 

Thumbnail
La péninsule de Yamal, dans l'Arctique russe, abrite l'un des plus grands gisements de gaz au monde. Le développement récent de gigantesques installations industrielles dans cet environnement hostile illustre l’appétit sans cesse croissant de l’humanité pour l’énergie. La toundra nue, qui était autrefois parcourue par des troupeaux de rennes et leurs éleveurs, les Nenets, est maintenant remplie de pipes et de torchères.