Mathias Depardon, lauréat

Bourse du Talent #45 Reportage / Mathias Depardon, lauréat / La recette du bon reportage

Le jury, composé pour cette session de Goksin Sipahioglu (Sipa), Laurence Bagot (Narrative), François Bornstein (Galerie Sit Down), Marie-Odile Perulli (ELLE) et Gilles Coulon (photographe, Tendance Floue), a retenu le travail photographique de Mathias Depardon et celui de Fanny Tondre. Tous deux ont traité le sujet de l'immigration, chacun avec un angle différent. Mathias s'intéresse aux migrants afghans, ceux qui partent, et Fanny photographie un couple de chinois, vivant à Paris, retournant en Chine. Mathias Depardon a été nommé lauréat, à l'unanimité. Il exposera aux côtés de Fanny Tondre à la BnF en fin d'année. 
     
© Mathias Depardon 
© Fanny Tondre 


Le jury de la Bourse du Talent 45 a nommé Mathias Depardon lauréat de la Bourse du Talent Reportage. Si son reportage sur les migrants afghans fut qualifié de "complet", "bien documenté", "fort", le jury n'a jamais cessé de se poser la question "qu'est-ce qui fait un bon reportage aujourd'hui ?". Est-ce le regard du photographe ? son écriture ? le média utilisé ? la narration ? le sujet ?
Les sujets présentés au jury étaient originaux pour certains : le rando-nu (Vali), le nanisme en Afrique (Nicola Lo Calzo), l'Égypte après la révolution (Baptiste Giroudon), la diaspora tamoule (Vasantha Yogananthan), le milieu carcéral (Marc Montméat)... Les écritures photographiques ont suscité l'interrogation : entre des sujets de reportage traités essentiellement en portrait (Morgante de Nicola Lo Calzo et Gulmarg de Marion Gambin), ceux qui relèvent plus de la photographie d'espace (Marc Montméat), des sujets mis en page, rédigés, "prêts à publier" comme celui de Michel Slomka, et des images fortes comme celle de la série "Donneuse apparentée" de Sarah Carp.

Deux sujets ont été proposés en PŒM et en tirages : Vali a présenté "Juste au corps", un reportage pœmesque sur un rando-nueur et Fanny Tondre a présenté "Mr et Mme Zhang", une histoire photographique et vidéo sur un couple d'immigrés chinois retournant sur leur terre natale. Une PŒM peut-elle être documentaire ? L'intégration de la vidéo nous fait-elle sortir du champ photographique ? Comment le son doit-il être travaillé ? Qu'apporte une narration sur écran ? Par rapport aux besoins de la presse, une PŒM doit-elle être en complément d'un sujet photographique ou un objet à part entière ?
Beaucoup de questions, mais tellement de réponses photographiques pour cette 45ème édition de la Bourse du Talent !

Molly Benn

 

     
© Mathias Depardon 
© Fanny Tondre 

 
 
   
photographie.com : 2011-03-23