Bourse du Talent

Sandra Mehl | Ilona et Maddelena

Lauréat BT #65 Reportage

Née à Sète en 1980, Sandra Mehl, diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École des hautes études en sciences sociales, travaille dans l’humanitaire avant de se consacrer à la photographie documentaire. En 2009, elle réalise un projet photographique en Israël et en Palestine intitulé Checkpoint chronicle qui est remarqué lors du prix Mentor 2015 de la Scam (Société civile des auteurs multimedia).

Outre ses commandes pour les institutions et pour la presse nationale et internationale, Sandra Mehl développe un travail per- sonnel dans lequel elle évoque ses origines, marquées par une culture méditerranéenne populaire, et pose un regard intimiste sur les questions d’appartenance et de mobilité sociales. Ainsi, à partir de 2012, elle s’interroge sur les espaces lagunaires du sud de la France et plus particulièrement – dans p.s. je t’écris de la plage des Mouettes – sur les lieux de son enfance, puis scrute, en sociologue, le territoire urbain. C’est dans ce processus que s’inscrit la série Ilona et Maddelena. Réalisé au cours de l’été 2015, dans la Cité Gély de Montpellier, un quartier « sensible » proche du centre-ville, ce travail est né de la rencontre fortuite de la photographe avec deux sœurs : Ilona et Maddelena.

Décidée à suivre les adolescentes dans leur quotidien, Sandra Mehl photographie leur appartement où s’amasse une quantité impressionnante d’objets hétéroclites, fait le portrait de leurs parents tous deux sans emploi, d’un voisin hébergé par la famille, et des nombreux chiens et chats qui évoluent dans ce logement, aussi exigu que réconfortant. Tout autant témoignage de la jeunesse des milieux populaires qu’introspection, cette série montre comment le quartier, les rituels familiaux et amicaux peuvent constituer un refuge dans un environnement défavorisé, faisant ainsi dialoguer dureté sociale et tendresse, difficultés présentes et aspirations futures.